Après-midi retrouvailles avec le monde des courses pour la première de la saison à Téné.

L’occasion de saluer avant son départ le responsable du PMU local. La venue du PMU en Nouvelle-Calédonie, c’est mon combat  ! Deux ans de travail, 5 ministères à convaincre en métropole, le gouvernement le Congrès et les provinces en Nouvelle-Calédonie. Tout ça conclut par des votes à l’unanimité. Un très beau dispositif qui même s’il reste perfectible a permis de donner un nouvel élan aux courses et à l’élevage en Nouvelle-Calédonie. Le secteur hippique, c’est environ 2 milliards de chiffre d’affaire et c’est de l’activité pour de nombreuses familles dans l’intérieur. Prochaine étape : l’adhésion de la Nouvelle-Calédonie à la fédération asiatique des courses de chevaux, la possibilité pour la Nouvelle-Calédonie d’accéder au niveau international mais aussi d’exporter les produits de son élevage. A mon initiative : 3 pays ont déjà donné leur accord : l’Australie, Hong Kong et la Corée. De belles perspectives pour les courses, pour l’élevage et pour la Nouvelle-Calédonie.